Problèmes d’incontinence après une opération de la prostate

L’incontinence après une opération de la prostate se produit chez 2 à 10 % des hommes. Après un diagnostic professionnel et des conseils spécialisés, chaque homme concerné peut aujourd’hui obtenir une amélioration significative de sa qualité de vie.

Inkontinenz nach Prostata OP

Photo par Photos Hobby sur Unsplash

Il est vrai que les risques d’incontinence après une opération de la prostate peuvent inquiéter, mais l’incontinence se traite très bien de nos jours et le processus de guérison post-opératoire se passe de mieux en mieux. De plus, des protections pour l’incontinence de plus en plus spécialisées aident les hommes à mener une vie de qualité, à maintenir leur autonomie et leurs contacts sociaux.

Pourquoi l’incontinence peut-elle se développer après une opération de la prostate ?

La cause de l’incontinence après une chirurgie de la prostate, c’est-à-dire l’apparition d’une incontinence à l’effort après une prostatectomie radicale (ablation de la prostate avec sa capsule, des vésicules séminales adjacentes et des ganglions lymphatiques pelviens), n’est pas clairement expliquée. Des blessures aux nerfs et au sphincter pendant l’opération pourraient jouer un rôle. Le plus souvent, cependant, le déplacement anatomique de l’urètre postérieur, dû à la coupure de la suspension de l’urètre au niveau de la paroi rectale antérieure, semble être la cause de l’incontinence post-opératoire.

Les risques d’incontinence dépendent de plusieurs facteurs

La probabilité de souffrir d’incontinence après une opération de la prostate dépend de plusieurs facteurs. L’âge du patient, certaines maladies antérieures, la technique opératoire et la taille de la tumeur jouent tous un rôle. Le facteur décisif est cependant l’expérience du médecin opérant. Chez les chirurgiens expérimentés, le risque d’incontinence permanente due à une lésion du sphincter est inférieur à 5 %.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes en France, représentant 25 % des cancers masculins (1). Il y a environ 50 000 nouveaux cas chaque année. Un homme de 70 ans sur deux est concerné. De nombreux patients ne remarquent pas qu’ils ont le cancer de la prostate, car souvent les symptômes ne sont pas identifiés à temps. En fonction de l’âge, du type et du stade de la tumeur, l’ablation complète de la prostate (prostatectomie) est la méthode privilégiée.

Le cancer peut-il réapparaître après une opération de la prostate ?

L’ablation complète ou partielle de la prostate ne permet pas de guérir à 100 % le cancer de la prostate. Chez 2 à 17% des hommes qui ont subi une opération, l’ulcère repousse dans les 5 ans. C’est le cas pour les cancers bénins de la prostate. Dans le cas de carcinomes malins, la probabilité de retour est de 10 à 60 % des hommes opérés. La raison en est le cancer lui-même, puisqu’il s’agît d’une maladie systémique et non locale. C’est pourquoi les hommes devraient toujours se soumettre à des examens réguliers de dépistage de la prostate.

Que faire contre l’incontinence post-opératoire ?

Pour le traitement de l’incontinence après une opération de la prostate, les hommes disposent de plusieurs options. Tout d’abord, l’utilisation de protections pour l’incontinence est recommandée. Que l’incontinence soit temporaire ou de longue durée, les hommes sont amenés à utiliser des protections pour l’incontinence pour des raisons d’hygiène. Outre les protections anatomiques ou slips absorbants, l’entraînement du plancher pelvien est un aspect important du traitement. Le renforcement des muscles du plancher pelvien reste en effet le meilleur moyen de restaurer sa continence.

Les différentes protections d’incontinence pour hommes

Pour les hommes souffrant d’incontinence urinaire, il existe de nombreuses aides fiables qui absorbent rapidement l’urine et neutralisent immédiatement les odeurs. Si les hommes souffrant d’incontinence après une opération de la prostate souffrent d’une incontinence légère à modérée – ce qui arrive le plus souvent – ils utilisent généralement des coquilles ou protections anatomiques pour hommes tels que Tena Men Niveau 3 et Seni Control Plus . En cas de perte importante d’urine, nous conseillons les couches pour adulte telles que les MoliCare Premium Mobile 6 gouttes. Si l’incontinence est très sévère, les experts recommandent de porter des changes anatomiques avec des slips de maintien. Nous conseillons notamment le change anatomique MoliCare Form Extra Plus Men.

À quoi faut-il faire attention lors de l’achat de protections pour l’incontinence ?

Les protections pour l’incontinence sont disponibles dans toutes les catégories de prix et dans de nombreux modèles différents. Les marques les plus connues sont Hartmann, Seni, Abena et Tena. Lorsque vous achetez une protection contre l’incontinence, veillez toujours à ce que la capacité d’absorption de la protection soit adaptée à l’importance de vos fuites urinaires. Au moment de se familiariser pour la première fois avec les protections contre l’incontinence, il est conseillé d’essayer plusieurs échantillons afin de trouver le produit idéal.

Alternative aux protections pour l’incontinence de forme classique

Si jamais les protections anatomiques de forme classique ne conviennent pas, par exemple en raison de la position ou de la forme du pénis, nous conseillons l’utilisation de coquilles en forme de poche ou dotées de barrières latérales. Ces protections anatomiques avec poche réduisent les fuites sur les côtés, surtout pour les hommes dont le pénis se positionne naturellement sur la gauche ou la droite. Une autre solution consiste à utiliser des protections très larges, qui couvrent une grande surface de la partie avant du bassin.

Quand peut-on s’attendre à un retour de la continence ?

Le rétablissement de la continence varie d’un patient à l’autre. Un centre du cancer de la prostate est parvenu à la conclusion suivante après avoir examiné 24 000 patients ayant subi une prostatectomie radicale:

Dans notre clinique, les techniques chirurgicales ont permis la récupération de la continence (définie comme l’utilisation ou non d’une protection contre l’incontinence) chez 76,1 % des patients au bout de trois mois et 91,9 % au bout d’un an. Au bout de trois mois, 18,2 % avaient besoin d’un ou deux changes anatomiques par 24 heures, 5 % avaient besoin de trois à cinq et seulement 0,7 % avaient besoin de plus de cinq changes par jour. Au bout d’un an, les chiffres pour un à deux changes, trois à cinq et plus de cinq changes en 24 heures ont baissé et sont passés respectivement à 6,4%, 2,1% et 0,5%.

Par conséquent, la probabilité de retrouver la continence est très élevée ! En général, la capacité à retenir l’urine est normalement assurée par trois composants: Le sphincter urétral interne, la pression de la prostate et le sphincter externe. Après une opération de la prostate, toute retenue de l’urine s’effectue par le seul sphincter externe. Ce muscle du sphincter externe a besoin d’un certain temps pour s’habituer à sa nouvelle mission et pour assurer celle-ci de manière fiable. En général, on peut donc s’attendre à un rétablissement de la continence dans les trois à douze mois après une opération de la prostate.

L’incontinence peut-elle persister ?

Si même le muscle du sphincter externe n’est plus capable d’arrêter l’urine, il peut être difficile de guérir définitivement l’incontinence après une opération de la prostate. Toutefois, ceci n’est pas une raison pour désespérer. Il existe de nombreuses protections discrètes qui permettent une vie quotidienne sans-souci. Personne ne doit craindre de ne pas pouvoir participer à une soirée film, à un voyage en car ou à une fête d’anniversaire.
Selon les résultats du centre du cancer de la prostate, l’incontinence permanente et importante ne subsiste que chez une faible proportion des personnes concernées (environ 5-6% après trois mois et 2-3% après douze mois). L’observation à long terme de ce groupe de patients a montré que 39% d’entre eux ont atteint la continence après 24 mois et 50% après 36 mois.

L’incontinence post-opératoire guérit mieux et plus rapidement grâce à l’entraînement du plancher pelvien

Les hommes peuvent guérir leur incontinence post-opératoire efficacement et rapidement grâce à des exercices réguliers de renforcement du plancher pelvien. Lors de l’ablation chirurgicale de la prostate, des parties du sphincter de la vessie (aussi appelé sphincter urétral interne) sont également retirées. C’est la principale cause d’incontinence. Avec le temps et un entraînement soutenu, le sphincter externe peut cependant prendre en charge la fonction de fermeture. Un entraînement intensif des muscles pelviens fait donc partie du processus de réhabilitation.

Entraînement du plancher pelvien – Le meilleur remède contre l’incontinence

La meilleure façon de rétablir la continence est de renforcer les muscles du plancher pelvien de manière ciblée. La rééducation se passe généralement dans une clinique désignée ou alors en consultation externe. De nombreux exercices de renforcement peuvent s’effectuer à la maison sans problème. Un plancher pelvien renforcé vous aide à beaucoup mieux contrôler la miction, la rétention urinaire et l’envie d’uriner.

Biofeedback – Renforcement du plancher pelvien grâce à la haute technologie

En plus de l’entraînement classique du plancher pelvien, l’entraînement par biofeedback s’est également révélé efficace. Ici, une petite sonde est placée dans le canal anal. Le capteur anal vous indique si vous activez les bons muscles et si vous les contractez suffisamment. L’utilisation systématique de cette méthode peut améliorer considérablement l’incontinence après une opération de la prostate. Les appareils de biofeedback sont disponibles pour la pratique à domicile, sur prescription de votre urologue.

Dans les cas graves, il est possible de procéder à une nouvelle intervention chirurgicale

Si l’urine continue de s’écouler de manière incontrôlée même après des mois de gymnastique, seule une deuxième opération permettra d’y remédier. Dans ce cas, un sphincter artificiel peut être implanté. Celui-ci est placé autour de l’urètre comme un brassard. Toutefois, cela ne doit pas être décidé trop prématurément. Parfois, l’entraînement du sphincter prend un peu plus de temps avant d’atteindre le succès souhaité. Votre médecin peut évaluer votre situation de manière professionnelle.

À quel moment l’incontinence est-elle reconnue ?

On parle d’incontinence lorsque l’urine est évacuée de façon involontaire et que cela arrive régulièrement. Cette perte d’urine peut se produire, qu’on ressente l’envie d’uriner ou non. L’importance des pertes d’urine peut également varier considérablement en fonction de la gravité de l’incontinence. Par exemple, chez les hommes souffrant d’incontinence après une opération de la prostate, une légère incontinence urinaire avec pertes de 50 à 100 ml d’urine en 4 heures est très courante.

Vous pouvez trouver toutes les informations importantes sur l’incontinence dans notre article Incontinence – Tout ce que vous avez toujours voulu savoir,  sans jamais oser le demander

Vivre avec l’incontinence

Les témoignages montrent que certains hommes développent de grandes craintes à l’égard de la chirurgie de la prostate, mais ces craintes se dissipent rapidement. Cela s’explique par les nombreuses aides dont disposent les hommes souffrant d’incontinence après une opération de la prostate et qui leur permettent de mener une vie normale. Les hommes qui s’ouvrent à leur partenaire et à leur famille sont plus susceptibles de reprendre leur vie quotidienne rapidement et sans soucis. Une communication ouverte est la clé du succès dans ce domaine.

Conseil pour la vie quotidienne avec l’incontinence

Vivre avec des soucis d’incontinence après une opération de la prostate peut être un défi, mais il n’est pas insurmontable grâce aux protections appropriées. Celles-ci permettent aux hommes de faire face de façon préparée à leur vie quotidienne, leur travail ainsi qu’aux vacances et aux voyages. Pour une bonne préparation, nous conseillons de se munir de suffisamment d’articles d’incontinence à la maison ou dans un sac pendant les déplacements. Les coquilles emballées individuellement sont les mieux adaptées pour les déplacements. Si vous souhaitez vous débarrasser de vos protections pour l’incontinence de manière particulièrement discrète, par exemple au travail, il est recommandé d’utiliser des sacs poubelles de couleur.

Examen de la prostate

Si la tumeur est détectée suffisamment tôt, les chances de guérison sont très bonnes. Cependant, comme les symptômes ne sont souvent détectés qu’à un stade avancé, le dépistage précoce revêt ici une importance particulière. Il est recommandé aux hommes de plus de 45 ans de se faire examiner pour un cancer de la prostate une fois par an. Si un soupçon survient lors de l’examen de dépistage, il est possible d’effectuer une biopsie, un prélèvement de tissu. Un test PSA peut également fournir des informations, cependant l’efficacité du test reste controversée parmi les médecins. Le test PSA ne fait donc pas partie du programme de dépistage obligatoire et n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale, mais peut l’être par la complémentaire.

Conclusion Incontinence après une opération de la prostate

À un âge avancé, le dépistage préventif est très important pour contrer à temps le cancer de la prostate, qui est le cancer le plus répandu chez les hommes. Bien que la chirurgie soit souvent inévitable, les chances de guérison sont élevées. Bien sur, la vie quotidienne change après une opération de la prostate. Certains symptômes tels que l’incontinence ne se manifestent que pendant la convalescence, mais parfois cela peut continuer plus longtemps. INSENIO recommande de ne pas négliger les exercices réguliers du plancher pelvien. N’hésitez pas à vous rendre à des groupes de soutien et à parler à des personnes qui connaissent les mêmes difficultés de par leur propre expérience. Parler à d’autres personnes concernées aide à découvrir de nouveaux moyens de faire face aux soucis quotidiens et à la crainte d’un retour de la maladie.

Sources