L’incontinence chez les hommes

L’incontinence chez les hommes ne se produit qu’à un âge avancé ? Malheureusement, ce n’est pas tout à fait vrai, car les hommes de tout âge peuvent être touchés. Il existe des solutions que nous détaillons ici.

L’incontinence chez les hommes est plus fréquente que vous ne le pensez. Rien qu’en France, 10 millions d’hommes et de femmes sont concernés. Dans le même temps, le nombre d’hommes touchés augmente chaque année. Cela n’a pas lieu de faire paniquer cependant, car il existe désormais un certain nombre de traitements de l’incontinence chez l’homme.

 

Les différentes formes d’incontinence

L’incontinence à l’effort

L’incontinence à l’effort est assez fréquente. Il s’agit d’une perte involontaire d’urine dès que la pression sur la cavité abdominale augmente. Elle peut être déclenchée par des événements quotidiens tels que la toux, les éternuements ou le rire. Porter et soulever des objets lourds peut également être une cause fréquente de perte involontaire d’urine. La perte d’urine peut être légère voire aller jusqu’à un flot important. L’incontinence d’effort se caractérise par le fait qu’aucune envie d’uriner n’est ressentie avant la fuite accidentelle.

L’incontinence par impériosité

L’incontinence par impériosité se caractérise par une forte et soudaine envie d’uriner quand bien même la vessie n’est pas pleine du tout. Même un court chemin jusqu’aux toilettes peut s’avérer un peu trop long. Cette surprenante envie d’uriner peut se manifester fréquemment, parfois même plusieurs fois dans l’heure.

L’incontinence mixte

Dans l’incontinence mixte, qui est très fréquente, les symptômes de l’incontinence à l’effort s’ajoutent aux symptômes de l’incontinence par impériosité.

L’incontinence par regorgement chez l’homme

Dans le cas de l’incontinence par regorgement, la vessie est pleine et une petite quantité d’urine est évacuée constamment. La vessie donne le sentiment de “fuir” sous la forme d’un écoulement constant comme un tuyau qui fuit ou lorsqu’un baril de pluie déborde – c’est l’incontinence par débordement. La cause peut être une hypertrophie de la prostate ou bien des dommages au niveau du système nerveux.

Les causes possibles de l’incontinence

La cause la plus fréquente d’incontinence chez l’homme: L’hypertrophie de la prostate

La prostate se trouve sous la vessie et entoure l’urètre. La cause la plus fréquente de l’incontinence masculine est l’hypertrophie de la prostate, qui n’est pas rare chez les hommes de plus de 50 ans. Les raisons ne sont pas complètement clarifiées. Les médecins pensent qu’une diminution de la production d’androgène, l’hormone sexuelle masculine, favorise la croissance de la prostate.

Comment l’hypertrophie de la prostate peut-elle entraîner l’incontinence?

L’hypertrophie de la prostate peut entraîner un rétrécissement de l’urètre ce qui affecte la fonction vésicale. La vessie ne se vide alors plus complètement. L’urine résiduelle restant dans la vessie favorise les infections urinaires et les calculs vésicaux. Le muscle de la vessie devient éventuellement sur-étiré en permanence, ce qui empêche d’uriner normalement.

L’incontinence chez les hommes jeunes

La jeunesse ne protège pas contre les fuites urinaires. L’inflammation de la prostate peut provoquer une incontinence légère. Un plancher pelvien peu musclé peut également nuire à la continence et entraîner de légères pertes d’urine incontrôlées. Suite à une opération de la prostate, des problèmes de vessie peuvent survenir à tout âge.

Incontinence suite à une opération de la prostate

L’incontinence urinaire peut également survenir après une ablation complète de la prostate (prostatectomie). Une explication pourrait être qu’un muscle ou un ligament stabilisateur a été endommagé pendant l’opération. Cela peut conduire à ce que l’on appelle l’incontinence à l’effort. Cela dépend donc beaucoup de l’expérience du chirurgien. Souvent, l’incontinence s’améliore dans l’année qui suit l’opération. Toutefois, elle peut aussi être permanente. Notre article Problèmes d’incontinence après une opération de la prostate se penche davantage sur la question.

Autres causes d’incontinence masculine

Il existe de nombreux déclencheurs possibles de l’incontinence urinaire. Des maladies comme le diabète, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou un accident vasculaire cérébral peuvent en être la cause. Elles affaiblissent le détrusor, le muscle qui contracte la vessie lorsqu’on urine. Certains médicaments, mais aussi les causes psychologiques et les troubles de la fonction nerveuse sont également mis en cause dans l’incontinence.

 

Que faire en cas d’incontinence masculine?

Compte tenu des nombreuses formes d’incontinence, il ne peut pas y avoir une seule et même recommandation de thérapie pour tous les cas. Demandez à votre médecin quelle thérapie est la moins invasive et la plus adaptée à votre situation. Les protections pour incontinence pour hommes sont une solution compatible avec les différentes forme de thérapie.

Entrainement du plancher pelvien

Non seulement les femmes, mais aussi les hommes ont la chance de pouvoir renforcer leur plancher pelvien grâce à des exercices. Cela aide de nombreux patients souffrant d’incontinence à l’effort. Laissez-vous guider par un formateur expérimenté afin que les exercices soient effectués correctement. Cela ne doit pas nécessairement être fait par un kinésithérapeute ; les clubs de fitness, les associations sportives et les universités populaires proposent également des cours dans ce domaine. Peut-être votre médecin peut-il également vous prescrire une thérapie. Pour commencer, nous conseillons ces 6 exercices dans notre article intitulé: Renforcer le plancher pelvien – 6 exercices en position allongée.

Médicaments

Il existe des médicaments qui peuvent soulager les symptômes de l’incontinence chez les hommes. Le choix du médicament approprié doit être fait par votre médecin. Toutefois, il faut plusieurs semaines pour en évaluer l’effet. Comme pour de nombreux médicaments, les effets secondaires ne peuvent être exclus. Si les médicaments pris par voie orale n’agissent pas contre une vessie hyperactive (dans le cas de l’incontinence par impériosité), une substance active peut également être injectée directement dans le muscle de la vessie.

Opération

Ce n’est que dans les cas avancés que la chirurgie est conseillée comme thérapie pour l’incontinence à l’effort. Une procédure a été mise en place qui consiste à placer une manchette autour de l’urètre. Ce sphincter artificiel est rempli de liquide et peut fermer l’urètre en appliquant une pression externe. Une pompe installée dans le scrotum aspire le liquide de la manchette si nécessaire. L’urine peut alors s’écouler par l’urètre.

Protections d’incontinence pour hommes

Il existe un grand choix de protections absorbantes pour l’incontinence qui s’achètent en ligne en toute discrétion. Les coquilles sont disponibles en différentes capacités d’absorption, ainsi que les slips textiles et les slips absorbants jetables, aussi appelés couches-culottes, pour l’incontinence plus sévère. Parmi les fabricants les plus connus figurent Hartmann, Tena et Seni. Pour l’incontinence légère à modérée, il est recommandé d’utiliser des protections comme des coquilles ou protections anatomiques telles que Tena Men Niveau 2 ou Tena Men Niveau 3. Pour l’incontinence moyenne à sévère, nous recommandons des couches telles que MoliCare Premium Mobile et Seni Active.

Conseil pour les hommes souffrant d’incontinence légère

Les hommes souffrant d’incontinence légère ont une autre excellente solution en plus des coquilles: les sous-vêtements absorbants textile tels que ActivePro Men. Ces sous-vêtements sont des slips pour hommes dotés d’inserts absorbants intégrés. L’avantage par rapport aux coquilles jetables : Les sous-vêtements absorbants sont lavables et réutilisables. Qui plus est, ces sous-vêtements garantissent une discrétion absolue.

Les changes anatomiques – le meilleur article pour l’incontinence chez les hommes?

Les changes anatomiques pour hommes sont parfois la meilleure alternative aux couches-culottes. En effet, ces protections sont plus souples et adaptables dans leur positionnement et peuvent même absorber plus de liquide que les couches, selon les types. La manipulation, c’est-à-dire le positionnement de la protection dans le slip de maintien, nécessite de la pratique, mais reste de loin moins sujette aux erreurs que le positionnement des couches. C’est donc pour cela que nous en recommandons l’utilisation, dans le cas où les couches-culottes ou les slips absorbants textile ne suffiraient plus.

 

Facteurs de risque de l’incontinence masculine

Un certain nombre de facteurs influent sur le développement de l’incontinence urinaire. Certains peuvent être contrôlés, d’autres sont des facteurs biologiques naturels qui sont difficilement contrôlables. Il s’agît souvent d’une combinaison de plusieurs facteurs qui conduit à l’incontinence urinaire chez les hommes. Il est difficile de déterminer la proportion exacte dans chaque situation.

Facteur de risque n°1 : L’âge

L’âge est le plus grand facteur de risque d’incontinence chez l’homme. Cela est dû aux changements du système urinaire liés à l’âge. Dans les maisons de retraite et de soins, 50 à 75 % des hommes seraient concernés.

Facteur de risque n° 2 : Surcharge pondérale et mauvaise alimentation

Le surpoids et une mauvaise alimentation peuvent avoir une influence négative sur le développement de l’incontinence urinaire. Un surpoids important entraîne une pression constante sur le plancher pelvien, qui ne peut pas contrecarrer cette pression en permanence.

Facteur de risque n° 3 : Le tabagisme

Pour les fumeurs, ce n’est pas seulement le fait de fumer qui est malsain. C’est aussi la toux du matin, qui fait remonter à la surface le mucus profond. Les poumons essaient d’expulser ce mucus en toussant. Cependant, cette toux répétée exerce une contrainte supplémentaire sur le plancher pelvien.

Facteur de risque n° 4 : La psyché

Le stress mental, la dépression et l’anxiété peuvent devenir des facteurs de risque d’incontinence urinaire. C’est en particulier chez les hommes jeunes que le contexte psychologique peut s’avérer un déclencheur de l’incontinence.

Facteur de risque n° 5 : Maladies préexistantes

Il existe un lien entre l’incontinence urinaire et des maladies préexistantes telles que la dépression, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. Certaines maladies sont des facteurs de risque indirects du fait des médicaments utilisés pour les traiter, qui interfèrent avec la continence.

Facteur de risque n° 6 : Opérations

Les opérations de l’abdomen, c’est-à-dire les interventions chirurgicales telles que l’ablation de la prostate ou la radiothérapie dans la région pelvienne, augmentent le risque d’incontinence urinaire.

 

Conclusion sur l’incontinence chez les hommes

Chacun peut être touché par l’incontinence. Elle dépend de divers facteurs, en particulier de l’âge et des opérations de la prostate. Cependant, l’incontinence ne doit pas provoquer de panique chez les personnes concernées, car il existe désormais un certain nombre de traitements possibles. Selon la cause et la situation de vie actuelle, le médecin traitant prescrira la thérapie adéquate. Une thérapie et des protections aborbantes adaptées ont déjà aidé de nombreux hommes.